Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ?

Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ?

À l’heure où chacun porte une attention de plus en plus accrue à ce qu’il consomme, à l’origine des produits qu’il achète et à leur mode de culture, un véritable bouleversement a lieu dans nos assiettes. Non seulement manger plus sain est devenu un leitmotiv pour beaucoup, mais une prise de conscience écologique et éthique est en train de s’opérer dans le domaine de la nutrition et au-delà. Environ 4 % des Français ont déjà sauté le pas en devenant vegan.

Qu’est-ce qu’un régime vegan ?

Être vegan est un mode de vie, presque une philosophie, qui consiste à refuser l’exploitation animale pour satisfaire les intérêts de l’Homme. Ainsi, afin de respecter ce principe, une personne vegan exclut de son alimentation tous les produits provenant d’animaux, tels le poisson, la viande, les œufs, le miel et les produits laitiers. Elle adopte donc un régime végétalien dans lequel elle intègre, pour suppléer à ces suppressions, des légumineuses, des oléagineux, des céréales, des fruits ainsi que des légumes.

Les nombreux avantages du régime vegan

Un corps en meilleure forme

Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ? 1La consommation de produits sains et la suppression totale des plats industriels ou transformés permettent de rester en bonne santé. En effet, l’absence de graisses saturées et la faible quantité de lipides dans l’alimentation vegan ont pour conséquence de stabiliser l’Indice de Masse Corporelle. Une fois l’équilibre trouvé, une perte de poids est même envisageable en raison de la sensation de satiété apportée par les céréales consommées.

Les fibres contenues dans les oléagineux et le pourcentage important d’eau dans les légumes et les fruits agissent favorablement sur la digestion. Ainsi, le transit est facilité et les sensations d’inconfort dues à la constipation éliminées. Contrairement aux idées reçues, l’incorporation progressive de légumineuses, comme les lentilles, les pois ou les fèves participe à cette stimulation.

Le remplacement des produits laitiers, comme le lait ou les yaourts, par des aliments à base de céréales et de fruits secs concassés avec de l’eau est profitable aux personnes ne digérant pas le lactose. En outre, ces boissons végétales, au soja, au riz, ou à l’épeautre sont plus digestes, contiennent des vitamines, des minéraux et des fibres. Elles sont surtout dépourvues d’acides gras, d’antibiotiques et d’hormones présents dans le lait industriel. Les personnes souffrant d’une sensibilité ou d’une intolérance au gluten pourront également les consommer ou les intégrer à leurs recettes froides ou chaudes. En effet, les boissons constituées à partir d’oléagineux comme l’amande et la noisette, ou de céréales telles que le riz, le quinoa ou le millet ne renferment pas les protéines responsables de la maladie cœliaque. Les problèmes digestifs, les sensations de fatigue et les troubles nerveux seront grandement atténués.

Mieux dans son corps, moins fatigué et anxieux, le régime alimentaire vegan apporte une sensation de bien-être général. L’élimination des produits laitiers, notamment le fromage, apaise les personnes souffrant de migraines. Les sportifs remarqueront, eux aussi, une amélioration de leurs performances et une baisse de leurs douleurs articulaires et musculaires après l’effort grâce à l’action anti-inflammatoire des fruits. Leur composition est également riche en nutriments et en minéraux essentiels et profitables, tels les oligo-éléments. Elle permet de maintenir un taux de calcium, de potassium, de magnésium, de phosphore, de fer ou encore de zinc suffisant dans le sang. Leur rôle est primordial dans notre corps. Ils participent à la structuration des os et des dents et à l’oxygénation des organes et des tissus. Ainsi, cela rend possible le bon fonctionnement des muscles et une récupération sans crampes, ni fatigue lors de la pratique d’un exercice physique.

Une diminution des risques face aux maladies

Le régime végétalien prévient de nombreuses pathologies. Tout d’abord, relativement peu sucré et faiblement calorique, il réduit les facteurs d’obésité en équilibrant l’IMC. Ensuite, le faible indice glycémique de chaque repas permet aux végétaliens diabétiques de type 2 de mieux contrôler leur taux. Enfin, la présence de phytostérols dans les oléagineux consommés et dans les fruits rouges contribue à une baisse du mauvais cholestérol d’environ 10 %. La forte teneur en acides gras monoinsaturés des graines de chia, de lin et des amandes diminue, quant à elle, les affections cardiovasculaires et les menus pauvres en sel, la fréquence des cancers. Les antioxydants, comme les flavonoïdes, jouent également un rôle fondamental en atténuant les effets des radicaux libres qui peuvent favoriser les maladies neurodégénératives. Les pertes de mémoire sont ainsi limitées.

La consommation de fruits et plus spécifiquement de baies rouges, comme le cassis, la myrtille ou la framboise, prévient, en outre, les maladies oculaires en renforçant la rétine contre les risques de dégénérescence. La vision diurne et nocturne est améliorée.

La solution beauté pour une jeunesse prolongée

L’ingestion de légumes et de fruits colorés et variés, en quantité, participe à la réduction des troubles cutanés, comme l’acné, l’eczéma ou le psoriasis. Quelle que soit leur couleur, ils sont gorgés d’antioxydants, tels que les vitamines A, C et E, de micronutriments et d’oligo-éléments. Le caroténoïde et le lycopène sont majoritairement présents dans les légumes rouges et oranges et la lutéine dans ceux de teinte verte. Ils concourent à enrayer l’action des radicaux libres, molécules néfastes produites par notre organisme en réaction avec l’oxygène lors de la respiration. Elles endommagent irréversiblement nos cellules et altèrent l’aspect de la peau. Manger des céréales, comme le boulgour, le quinoa, le millet, l’orge ou le seigle possède le même effet. Cela ralentit le vieillissement prématuré de l’épiderme.

Un régime prônant des valeurs essentielles

Au-delà de l’aspect nutritionnel, le véganisme est une démarche plus globale qui refuse la maltraitance ou la souffrance animale sous toutes ses formes. Rejetant les cosmétiques testés sur les animaux, les produits issus de leur exploitation comme le cuir, la laine ou la fourrure, les vegans contribuent à protéger les êtres vivants et à sensibiliser leur entourage à leur cause.

Etre vegan protège la planète

Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ? 2S’engager à ne plus consommer de viande permet de lutter contre les méfaits de l’élevage industriel. En effet, lorsqu’il est intensif, les risques de pollution se multiplient. D’une part, les centaines, voire les milliers de bêtes regroupées dans des lieux fermés contribuent à dégrader l’état des sols. Leurs déchets, lorsqu’ils ne sont pas correctement traités s’infiltrent dans les cours d’eau, voire atteignent les nappes phréatiques dans lesquelles sont rejetés du phosphore et de l’azote en forte proportion. Des espèces aquatiques sont alors menacées. La qualité de l’air est altérée en raison des émissions de méthane, de CO2 et de protoxyde d’azote, principaux gaz à effet de serre. En outre, la déforestation touche de nombreuses zones, transformées en pâturages pour le bétail ou en champs. Les cultures céréalières servant à alimenter les élevages sont extrêmement gourmandes en eau. Leur croissance est également accélérée à l’aide de nombreux produits chimiques, comme des engrais et des pesticides qui détériorent l’environnement. Ainsi, le régime végétalien contribue à préserver la biodiversité, notre santé, à freiner le réchauffement climatique et à limiter le gaspillage des ressources.

Des inconvénients à prendre en considération

Avant de tenter l’aventure du végétalisme, il faut effectuer des recherches approfondies en matière de diététique. En effet, n’est pas vegan qui veut !

Un régime alimentaire complexe

Afin de ne pas commettre d’impairs et de ne pas provoquer des carences aux conséquences graves sur l’organisme, il est vivement recommandé de se renseigner en amont sur les valeurs nutritionnelles de tous les aliments, voire de prendre conseil auprès d’un spécialiste. Votre médecin ou un nutritionniste sauront vous accompagner au mieux. Ainsi, devenir vegan prend du temps car ce changement doit être progressif et documenté.

Un mode d’alimentation potentiellement risqué

Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ? 3Lorsqu’il est mal équilibré, le régime végétalien cause des anémies, responsables d’une sensation de fatigue intense. Par ailleurs, il n’est pas adapté aux enfants en pleine croissance et développement osseux afin d’éviter les retards et les problèmes au cerveau. En outre, les individus souffrant de pathologies fragilisant leur organisme et les personnes vulnérables, telles les personnes âgées ou les femmes enceintes ne doivent pas modifier leur alimentation habituelle.

Il est aussi important de varier les aliments le plus possible afin de bénéficier de nutriments et de vitamines diversifiés selon les saisons. Les associer favorise également une meilleure absorption de leurs qualités nutritives. Ainsi, le fer contenu dans les légumineuses sera mieux ingéré mélangé à de la vitamine C, dont les poivrons, le persil, les herbes aromatiques, le cassis et le kiwi possèdent une forte teneur.

Des complémentations indispensables pour éviter les carences

Quels sont les avantages et les bénéfices sur la santé du régime vegan ? 4Afin de prévenir les manques induits par une alimentation sans produits issus d’animaux, il est nécessaire de prendre en parallèle une supplémentation sous la forme de compléments. Des ampoules ou des gélules à base de vitamine B12, doivent être consommées quotidiennement, ainsi que des aliments enrichis. En effet, elle ne peut être synthétisée naturellement par notre corps et se trouve uniquement dans la viande, les poissons gras, les œufs et les produits laitiers. Elle a non seulement pour visée de maintenir un fonctionnement optimal du cerveau et du système nerveux mais participe à la construction des globules rouges et à la régénération des cellules. Le vieillissement de la peau est ainsi modéré grâce à elle. De plus, l’absorption de capsules à base d’algues permet de compenser l’absence des acides gras EPA et DHA et de l’iode, présents dans le poisson.


Julie

Julie, j'ai créé ce blog il y a deux ans. Alban m'a rejoint récemment pour m'aider sur la partie technique mais aussi pour vous faire découvrir des recettes végétariennes. Au programme du blog des astuces pour une vie plus écologique et responsable ainsi qu'une rubrique life style éthique (selon mes critères, hein :D ).

Vous allez bien me laisser un petit mot ?