Ici, je parle de sujets qui me tiennent à coeur. Les vêtements que nous portons ont un impact considérable sur l’avenir de notre planète. Les aliments que nous mangeons, les emballages que nous recyclons impactent en bien ou en mal l’avenir de celle-ci. Je vais vous parler d’une méthode nommée « l’upcycling » ou le fait d’acheter des vêtements neufs qui ont été recyclés à partir d’autres matières premières. L’upcycling aka « le vieux neuf ».

Le recyclage

Recycler un produit comme un déchet ou une matière première sert sensiblement à la même chose : éviter aux déchets de mettre des années à se désintégrer (voir à ne pas se désintégrer du tout), éviter à ceux-ci de se déverser dans la mer mais également éviter d’altérer la qualité de vie de la faune et de la flore.

Et notre garde robe dans tout ça ?

Maintenant, de nombreuses entreprises et créatrices se lancent dans le commerce dans l’upcycling, au plus grand bonheur de notre très chère et belle nature. Leur objectif : faire un vêtement de qualité à partir d’un vieux vêtement. Mais où se fournissent les marques qui se lancent dans un tel projet ? Et bien à peu près partout ! Dépôt vente, vide grenier, invendus de différentes enseignes ou usines, vêtements de friperies déjà cousus et terminés…En réalité, tout ce qui est constitué de tissus est bon à prendre et prêt à être transformé. La démarche n’est pas seulement envisagée par les entreprises de textile, mais aussi par les particuliers. À votre échelle, pourquoi ne pas vous lancer dans la couture ? Pourquoi ne pas utiliser un vieux chiffon, une couverture, un drap, un foulard…pour en faire un top ? L’upcycling peut toucher tout le monde à des échelles différentes.

Un style unique

Voici un autre des nombreux avantages de l’upcycling : votre style sera probablement unique ! Je m’explique. Une chute de tissus ne pourra jamais servir à toute une production en série d’une pièce en particulier. Si vous craquez sur une jupe par exemple qui a été faite à base d’une chute, il est probable que la quantité vendue par la marque soit minime. Vous pourrez donc porter fièrement votre jupe sans croiser une dizaine de filles au coin de la rue qui porte la même (forcément, c’est une Zara ! ). Cette méthode encourage à avoir son propre style, à chiner dans les friperies, à trouver la pièce qui vous correspond ! Elle encourage aussi à utiliser ses dix doigts à des fins créatives et pour la bonne cause. Un week-end, prenez le temps de demander de l’aide si vous ne savez pas coudre, ou bien prenez des cours en petit groupe. Lancez-vous des challenge et essayez de faire comme ces créatrices d’upcycling chevronnées. Après tout, avec un peu de patience et d’originalité, on peut très bien arriver à un très beau résultat.

Si vous aimez la mode et si vous aimez votre planète, se pencher sur le sujet de l’upcycling pourrez vous plaire tout en aidant votre planète afin d’éviter les dégâts qu’elle subit déjà par l’industrie de la mode (et pas que).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *