TribunesRetrouver ici nos dernieres tribunes

70 idées pour Bouger les lignes : notre livre programme à l'aube d'un nouveau quinquennat

 

Nul ne constestera que l'élection présidentielle de 2017 ouvre une ère radicalement nouvelle pour la démocratie française - celle d'un renouvellement sans précédent que beaucoup appelaient de leurs voeux.

Au demarrage d'une nouvelle ère , quelles sont les priorités pour la France de 2017 ? Quelles réponses apporter aux défis auxquels la société française est confrontée pour redonner de la confiance, consolider le vivre ensemble ? Comment donner un nouveau souffle à notre modèle économique tout en conservant nos protections sociale et environnementale pour les générations futures ?

Forts de plusieurs années de travaux, nous publions aujourd'hui un livre-programme qui ouvre le débat sur sept chantiers prioritaires : les institutions politiques, l’école, l’Europe, le travail et les inégalités, le développement durable, le déficit public, la place de l’islam et la lutte contre les discriminations.

 

Petits pas, grandes enjambées ou départs vers un nouveau monde : vous y trouverez soixante-dix propositions imaginées par des trentenaires non résignés et qui croient plus que jamais en l’avenir de leur pays.

 

Commandez l'ouvrage par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Brexit : relever la tête

Tribune publiée dans les Echos le 6 juillet 2016

Au lendemain du référendum britannique, nous, jeunes français acquis à la cause européenne, sommes tristes, consternés, en colère.

Tristes de voir un pays voisin et ami, auquel nous sommes attachés malgré d’anciennes rivalités et quelques divergences de vue, s’abîmer dans l’entre-déchirement et les haines politiques.

Consternés de voir un pays dynamique, ouvert, multiculturel, s’enfoncer dans la régression économique et l’obscurantisme nationaliste. Consternés devant l’aveuglement de démagogues qui, pour construire leur succès personnel, attisent des tensions de voisinage érigées en fossés identitaires et n’hésitent pas à brader définitivement une union qui, dans un monde tourmenté, fait pourtant notre force.

Lire la suite...

Drame dans le drame, la situation particulière des femmes migrantes doit être mieux prise en compte

Publiée dans le Huffington Post le 7 mars 2016

Par Fabrice Aubert, haut fonctionnaire, membre de Bouger les Lignes, Marika Andersen, politologue et Brieuc Van Damme, économiste

Dans l'afflux sans précédent de migrants qui arrivent en Europe, la part des femmes et des enfants ne cesse d'augmenter: elle a doublé, passant du quart à plus de la moitié des réfugiés depuis le début de l'année. De plus en plus nombreuses, ces femmes migrantes sont exposées à de terribles agressions physiques et psychologiques durant leur périple. L'Europe, qui s'est justement émue du drame du nouvel an de Cologne, ne saurait se désintéresser du sort de ces femmes, qui doivent bénéficier des mêmes droits fondamentaux que les citoyens de l'Union. Les menaces qui pèsent sur les femmes réfugiées Les rapports de terrain du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et d'Amnesty International font état de nombreuses violences sexuelles et sexistes commises contre ces femmes par des passeurs, des gardes de sécurité, des policiers ou encore d'autres réfugiés. Toutes les migrantes interrogées par Amnesty International ont dit s'être senties en danger, et beaucoup racontent s'être vues proposer de la nourriture, des habits ou des réductions en échange de relations sexuelles. La pression psychologique qui pèse sur ces femmes est donc énorme. Outre le traumatisme qu'elles fuient, la peur du viol est tellement présente que certaines "se préparent" en prenant une contraception pour éviter toute grossesse non désirée.

Lire la suite...

Trois propositions pour sauver l’éducation nationale

Publié sur le Monde.fr le 2 mars 2016

Par Fanny Arama et Raphaël Ehrsam, membres de B2L

Colonne vertébrale du service public français et de l’idéal républicain depuis plus d’un siècle, le système éducatif français est à bout de souffle : les performances de la France dans les études internationales s’érodent, le corps enseignant est épuisé par la détérioration du niveau des classes et des conditions d’enseignement, les parents d’élèves ont perdu confiance dans l’éducation nationale et cherchent des substituts dans le secteur privé. Les tragiques évènements du 13 novembre dévoilent également le recul, dans certaines couches sociales, de l’adhésion aux valeurs républicaines et de certains savoirs élémentaires. Des inflexions radicales, allant bien au-delà d’une énième réforme des programmes ou du temps scolaire, sont désormais incontournables pour sauver l’éducation nationale. Nos propositions sont issues d’une série d’entretiens menés auprès d’un groupe d’enseignants en collège et lycée, dans la région parisienne et en province.

Lire la suite...