Republique & DemocratieRetrouver ici nos propositions

Libérer le recrutement du personnel politique : recréer le lien entre les citoyens et la vie politique


Lorsque l’on parle de réforme de la vie politique, il y a au moins deux manières d’aborder le sujet : en partant des hommes et des femmes qui font la politique de la France, dont il faut réfléchir au moyen d’assurer le renouvellement, ou en partant des institutions dont il faut repenser les contours dans la même perspective. Dans cette note, nous adoptons le premier angle. Nous traiterons dans une note ultérieure la réforme des institutions.
Le renouvellement de la classe politique sera l’un sujet majeur de la campagne présidentielle de 2017, porté avec mauvaise foi et sans idée nouvelle par le Front national contre les partis traditionnels et leurs candidats. Il est plus généralement un enjeu central dans la lutte contre la montée des populismes en Europe, que seule l’incarnation d’une forme de rupture citoyenne avec les partis traditionnels paraît aujourd’hui susceptible d’endiguer.
Modifier le recrutement du personnel politique, c’est former le projet non seulement d’introduire davantage de diversité dans les instances de décision à tous les échelons mais aussi davantage de représentativité, et donc ultimement de crédibilité. Dans cette perspective, nous proposons d’ouvrir davantage le recrutement non seulement des élus mais aussi celui des collaborateurs les plus influents à commencer par ceux des cabinets d’élus et des hauts fonctionnaires de l’administration, bref tous ceux qui « font la loi » avant de la faire voter par les élus.

Lire la suite...